Elle était obligé de se déshabiller pour prouver son sexe

 

 

La joueuse de football équato-guinéenne Genoveva Añonma raconte comment la Confédération Africaine de Football (CAF) l’a obligé à se déshabiller pour qu’elle prouve qu’elle était bien une femme.

Elle avait l’habitude de supporter les insultes et les suspicions que les gens portaient quant au fait qu’elle soit une femme.

Durant quatre ans, elle a ignoré ces accusations, mais elle était loin de se douter de ce qui allait lui arriver à la suite du Championnat d’Afrique féminin en 2008.

Inscrivant le but de la victoire devant le public équatoguinéen et alors que son pays devenait la première équipe autre que le Nigéria a remporté le tournoi, Añonma aurait pu savourer son rêve.

Au lieu de cela, sa vie s’est transformée en un véritable cauchemar.

Doté d’un physique impressionnant et faisant preuve de véritables performances techniques sur le terrain, elle suscite les interrogations chez ses adversaires qui l’accusent d’être un homme.

Alertée, la Confédération Africaine de Football a sans doute choisi l’une des méthodes les plus ''humiliantes'' pour établir le sexe d’Añonma.

"Ils m’ont demandé d’enlever tous mes vêtements devant des responsables de la CAF et de l'équipe de Guinée équatoriale," se souvient-elle.

"J’étais vraiment bouleversée, mon moral était au plus bas et je pleurais. C’était totalement humiliant, mais avec le temps j’ai su y faire face."

L’histoire de cette femme de 27 ans force le respect, elle, qui s’est battue pour pouvoir exercer sa passion qui est le football.

"Lorsque j’avais cinq ans, dans mon village les filles me rejetaient car je voulais simplement jouer au football donc j’avais plutôt l’habitude de jouer avec les garçons'', dit-elle.

"Mon père vivait dans une autre ville avec une autre femme et ma mère ne voulait pas que je joue au football. Elle voulait que je fasse des études, que je devienne maitresse d’école ou que j’aide les enfants. Au final, je suis allée vivre chez mon oncle. Il m’a amené à la ville où j’ai pu étudier et jouer au football. "

Alors que son histoire a fait les gros titres, Añonma a préféré s’adresser directement aux médias pour faire taire les accusations concernant son sexe.

"On m’accuse d’être un homme car je suis rapide et forte, mais je sais que je suis une femme'', conclut-elle

 

Insolite

Adebayo Akinfenwa, le plus gros footballeur du monde

 

Il n’est pas rare de voir des footballeurs dépasser les 90 kg, mais aller au-delà de 100 kg serait inimaginable pour un pratiquant du sport roi. Eh bien, il y en a un qui a atteint le record de 106 kg : Adebayo Akinfenwa.Comme pourrait déjà fait penser son nom, Adebayo Akinfenwa est un footballeur d’origine nigériane, mais qui a la nationalité anglaise. Il évolue actuellement au club d’AFC Wimbledon, dans le championnat inférieur d’Angleterre, plus précisément en League Two, équivalent de la 4ème division. Il est un attaquant très robuste qui profite de son physique pour prendre l’avantage sur ses adversaires. À 32 ans, il pèse près de 106 kg pour 1,80 m. Il a commencé sa carrière en 1998 à Watford dans la catégorie des jeunes. Après une pige en Lituanie en 2001, il revient en Angleterre en 2002, où il a toujours fait sa carrière. Il est surnommé « The beast » qui signifie « la bête ». Avec sa carrure d’haltérophile, il soulève des masses de près de 180 kg. Il faut tout de même dire que sa corpulence ne lui permet pas de faire le football au haut niveau, mais il s’est toujours bien illustré dans les divisions inférieures du championnat anglais, même s’il est souvent victime de blessures musculaires.


Le féroce attaquant de Wimbledon


Avec ce physique de monstre, Adebayo Akinfenwa demeure un attaquant très puissant et surtout craint par les défenseurs adverses. Certes, ses 106 kg ne lui permettent pas de courir aussi rapidement comme d’autres attaquants, mais il a les jambes assez solides pour ne pas être le plus lent du monde. Il sort généralement vainqueur de ses duels, et ses coéquipiers en jouissent pleinement. Il a quelques fois des occasions pour se confronter aux grandes équipes du championnat anglais, et il se débrouille pas mal. D’ailleurs, Adebayo Akinfenwa a marqué contre Liverpool le lundi 5 janvier 2015 en match de FA Cup. Malheureusement, son équipe a perdu sur le score de 1 but contre 2. Il faut souligner que « la bête » a déjà connu plus de 10 clubs, et de toute sa carrière, l’attaquant de l’AFC Wimbledon a fait plus de 450 matchs officiels pour plus de 160 buts. À ce jour, Adebayo Akinfenwa reste le plus gros et le plus lourd footballeur du monde. Lorsqu’il lui a été demandé contre quel grand joueur souhaiterait-il jouer, « the beaste » n’a pas hésité à répondre : « J’adorerais démolir John Terry, j’adorerais aussi montrer à Vidic ce que c’est que d’aller au contact avec moi ». Visiblement, Adebayo n’a pas peur des meilleurs défenseurs du football moderne.